Talk Aisance Conférence Oral Préparation - 03 Jun 2014

Comment bien préparer sa conférence ?

Jérémy James
Écrit par Jérémy James

Comment bien préparer sa conférence ?

Aujourd’hui c’est un article un peu spécial dont je vous fais part sur le blog d’Elao. Il ne parle pas de Symfony 2, mais bel et bien de conférences en général.

Le but de cet article est d’aider les speakers à préparer leurs conférences et à avoir un peu plus d’aisance à l’oral.

Vous avez du mal à accrocher l’attention de votre auditoire ? Vous ne savez pas comment gérer le stress devant une foule d’une cinquantaine de personnes ? Ne vous inquiétez pas, cet article est là pour vous aider. Quel que soit votre profil (timide, extraverti), peu importe votre confort à l’oral et votre aisance technique, j’ai rassemblé quelques petites astuces qui pourront vous servir lors de vos prochains discours. Et, je l’espère, faire de vous un speaker talentueux et convainquant.

Ce qu’il ne faut pas faire

Hors sujet n°1 - Comment bien préparer sa conférence ?

Arriver en mode YOLO. Quelques slides et votre grand pouvoir d’improvisation risquent de ne pas être suffisant pour les speakers débutants. Je vous conseille donc de vous préparer un minimum : commencer par écrire son texte, le faire évaluer par ses proches, et surtout répéter une bonne dizaine de fois sa présentation ! Un éventuel plan pourra aussi être utile pour s’assurer de la fluidité du déroulement de votre conférence.

L’introduction est souvent le moment le plus difficile. C’est un moment où l’on cherche ses mots, propice aux “euuuuh” en chaîne, surtout si on ne maîtrise pas totalement son sujet. Pour éviter de commencer sur les chapeaux de roue, il faut veiller à bien préparer son speech d’intro. En parlant des “euuuuh”, on essaye de les éviter au maximum. Il vaut mieux prendre son temps. Quitte à laisser un silence entre chaque phrase s’il le faut.

Attention aux tics de comportement. Certaines personnes mal à l’aise à l’oral ont tendance à se tripoter un peu partout lorsqu’elles sont stressées. Certains se touchent les mains, le nez, d’autres se recoiffent toutes les 20 secondes. Le problème avec ces gestes, c’est qu’ils ne sont pas naturels du tout et qu’ils deviennent vite énervants pour les gens qui vous regardent. Vous risquez vraiment de perdre leur attention si vous en abusez.

On ne néglige pas sa voix. Un volume de parole trop faible, des bégaiements voire même un ton trop monotone peuvent vous faire perdre votre crédibilité sur scène. Vos spectateurs peuvent avoir l’impression que vous ne maîtrisez pas le sujet, ou pire, qu’il ne vous intéresse pas !

Si possible, éteignez votre téléphone. Au pire, vous avez le droit au mode avion. Faites aussi attention à couper les notifications qui pourraient apparaître sur la machine de présentation : chat, alertes email, et tout ce qui est susceptible de popper ! Avec un Mac, utilisez le mode “Ne pas déranger” (mode qui désactive les notifications). On se met ainsi à l’abri de toute perturbation externe qui pourrait vous faire perdre le fil.

Ce que je vous conseille de faire

Tom 300x300 Hors sujet n°1 Comment bien préparer sa conférence ?

Travaillez votre voix. Ça peut paraître anodin, mais c’est l’un des axes les plus importants. Les principaux points à regarder concernant votre voix sont les suivants :

Le volume : tout le monde doit pouvoir entendre clairement ce que vous dites. On conseille donc un volume plutôt fort, sans crier non plus. Attention aux gens au fond de la salle.

Le ton : avec une voix monotone, vous risquez de ne pas accrocher l’attention de vos spectateurs. Montrez que vous êtes passionné !

La fluidité : pour le confort d’écoute, principalement. Vous paraîtrez plus à l’aise.

Le langage : à adapter en fonction de votre public. Mais dans tous les cas, on évite le trop familier et les vulgarités.

La meilleure technique pour améliorer sa voix reste de s’enregistrer et de s’écouter parler. Ça risque de vous faire un choc au début, mais c’est comme ça qu’on prend conscience de ses défauts et qu’on les corrige facilement.

Avoir une bonne gestuelle et une bonne gestion du regard. Le nombre de notions concernant ces deux points est beaucoup trop important pour un petit article “résumé” comme celui-ci. Je vous invite à lire cet article très complet.

Préparez vos slides et votre démo, si cette dernière est nécessaire. De bons slides vous aideront grandement à être à l’aise à l’oral, puisque vous ne vous sentirez plus seuls sur scène, grâce à eux :)

NB : Avoir une petite télécommande pour passer vos slides à distance peut être une bonne chose. Cela vous évitera de perdre le fil en changeant de slide à la main sur votre machine. Avoir une main occupée par cette télécommande peut aussi vous empêcher d’effectuer certains gestes parasites.

Essayez de rendre vos slides et vos sources publiques si possible. Cela se fait beaucoup dans le domaine de l’informatique (Slideshare, Github), et c’est une bonne pratique ! Pensez à ceux ou celles qui voudraient partager votre travail, ou revoir un point qu’ils n’ont pas bien compris durant la présentation.

Dernier point, le petit bonus qui changera tout : avoir un t-shirt mignon avec des chats dessus ! C’est la meilleure façon d’attendrir votre public et de montrer que vous êtes une personne géniale !

Conclusion

Et voilà qui termine mes quelques petits conseils pour devenir un speaker confirmé. N’hésitez pas à travailler tout ça chez vous avant de prendre la parole en publique, ça vous aidera beaucoup. Le plus important reste la régularité : faites des conférences, entraînez vous. Comme on dit chez nous, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Donc, pratiquez !

Et surtout, n’oubliez pas le plus important : faites vous plaisir ! Parler de sa passion est encore le meilleur moyen d’avoir un bon feeling avec vos interlocuteurs.