Précédent
Suivant

Meteor Tips Développement Bonnes pratiques - 23 Jun 2015

Meteor - Archi. multi-apps connectées

Johan GAULUPEAU
Écrit par Johan GAULUPEAU

Architecture d'une application Meteor décomposée en plusieurs sous-applications connectées à la même base de données MongoDb.

Etant donnée que Meteor envoie tous les fichiers du projet aux clients web (hormis les dossiers spéciaux tels que /server, /private, /public), toute l’application est packagée et envoyée. Cela pose plusieurs problèmes dont : - la difficulté d’alléger la masse de code envoyé au client (templates html + helpers & libs js + styles css) ; - la difficulté de “protéger” son application par omission de code (typiquement le code de la partie /admin ne devrait être envoyé qu’aux utilisateurs de type admin).

Pour palier à ces problèmes, nous architecturons notre application en 2 sous-applications : - le front pour les users standards (sur le domaine http://project.dev par exemple) - le back pour les administrateurs (sur le sous-domaine http://admin.project.dev par exemple)

Ces deux applications utilisent les mêmes données et doivent donc accéder à la même base de données.

Architecture des dossiers/fichiers

➜  my-project  tree -a
.
├── .gitignore
├── README.md
├── back
│   ├── .meteor
│   │   ├── ...
│   ├── back.css
│   ├── back.html
│   ├── back.js
│   └── packages
│       └── collections -> ../../packages/collections
├── front
│   ├── .meteor
│   │   ├── ...
│   ├── front.css
│   ├── front.html
│   ├── front.js
│   └── packages
│       └── collections -> ../../packages/collections
└── packages
    └── collections
        ├── package.js
        ├── players.js
        └── playgrounds.js

Nous avons deux applications Meteor (front et back). Ces deux applications portent des liens symboliques vers des packages du dossier /packages afin de faire de la réutilisation de code.

Run des applications

En local (DEV), nous prenons le parti de lancer Mongo sur l’application front et de connecter le back sur le Mongo du front.

Par défaut, Meteor lance l’application sur le port 3000 et Mongo est ouvert sur le port 3001.

➜  front  meteor
[...]
=> App running at: http://localhost:3000/

Il reste à lancer l’application back en spécifiant l’host Mongo sur lequel se connecter et le port sur lequel l’application sera accessible (3000 étant déjà occupé par le front).

➜  back  MONGO_URL=mongodb://localhost:3001/meteor MONGO_OPLOG_URL=mongodb://localhost:3001/local meteor -p=3080
[...]
=> App running at: http://localhost:3080/

Conclusion

En conclusion, décomposer une application en plusieurs sous-applications permet de mieux gérer son code et d’intervenir sur les sources envoyées aux clients.

Cela légitimise la création de packages “applicatifs” (telles que les collections, règles métiers partagées, etc.), ce qui est une bonne pratique !

Johan GAULUPEAU
Johan GAULUPEAU
Développeur Symfony