Design Pattern Conception - 10 Apr 2017

Le Design Pattern 'Factory Method'

Xavier R
Écrit par Xavier R

Premier article d'une série consacrée aux Design Patterns. Aujourd'hui : le pattern Factory Method

Plan de l’article :

Quelques repères bibliographiques en guise de préambule

Avant d’entrer dans le vif du sujet en abordant notre premier Design Pattern, permettez-moi de citer deux ouvrages incontournables lorsque l’on évoque ce sujet.

Design Patterns: Elements of Reusable Object-Oriented Software
Design Patterns: Elements of Reusable Object-Oriented Software

En effet, difficile d’entamer une série d’articles consacrés aux Design Patterns sans faire référence à la bible en la matière : Design Patterns: Elements of Reusable Object-Oriented Software. Ce livre publié en 1994 par quatre développeurs, Gamma, Helm, Johnson et Vlissides, plus connus sous le nom du Gang of Four, recense 23 Design Patterns classés en trois catégories :

Le Design Pattern que nous allons étudier aujourd’hui (Factory Method) appartient à la première catégorie.

Bien qu’écrit il y a plus de vingt ans, ce livre fait toujours autorité et c’est à lui qu’il faut se référer lorsque l’on souhaite connaître l’anatomie d’un Pattern ou éviter les quiproquos au sein d’une équipe de développeurs. Il n’est pas forcément d’une lecture agréable et s’apparente plus à un annuaire ou un dictionnaire : le lire peut s’avérer rébarbatif, mais il est indispensable de le garder à portée de main pour y trouver les informations dont on a besoin.

Je ne m’étendrai pas sur la définition exacte d’un Design Pattern, ni sur le formalisme à adopter pour présenter un pattern (le livre le fait très bien), ni sur les principes qui sous-tendent une bonne conception objet (comme l’acronyme SOLID par exemple) car nous aurons l’occasion d’y revenir au moment d’aborder certains patterns.

On peut déplorer que la plupart des exemples du livre s'appuient sur le langage Smalltalk qui est tombé en désuétude (mais notez tout de même que ce langage fut pionnier dans bien des domaines !) ... Java pourrait sembler aujourd'hui plus adapté et/ou fédérateur pour un ouvrage consacré à la conception objet, mais lors de la première édition du livre (1994), la première version de Java n'existait pas encore ...

Head First Design Patterns
Head First Design Patterns

Complément idéal à la bible des Design Patterns, Head First Design Patterns (O’Reilly 2004) constitue une excellente introduction aux principaux design patterns. Par rapport au premier ouvrage, il adopte une démarche résolument pratique et recourt à un éventail remarquable de techniques pédagogiques pour aborder les design patterns (traits d’humour, schémas explicatifs, dialogues fictifs en situation autour des différents patterns, démarches didactiques, etc.). Apprendre les design patterns peut s’avérer fastidieux, mais rien de tout ça ici ! Je recommande particulièrement cet ouvrage si vous souhaitez vous initier aux design patterns sans drame … Par ailleurs, la plupart des exemples s’appuient sur le langage Java, beaucoup plus abordable et actuel que Smalltalk.

Enfin, je ne peux passer sous silence deux autres ouvrages qui me paraissent fondamentaux s’agissant de conception objet, à savoir Domain-Driven Design: Tackling Complexity in the Heart of Software d’Eric Evans (livre pas forcément très digeste mais dont on ne peut pas ignorer l’influence) et Catalog of Patterns of Enterprise Application Architecture de Martin Fowler : qu’est-ce qui définit exactement une entité ? un value object ? un repository ? etc. Nous avons tous une vague idée de ces concepts mais c’est dans cet ouvrage que se trouvent les réponses à ces questions.

Ceci n’est pas une pipe

Après un préambule assez verbeux j’en conviens, laissez-moi à présent vous gratifier d’une remarque liminaire : cet article est avant tout destiné à présenter le Design Pattern Factory Method, alors précisons d’emblée que ce qui suit n’est pas un pattern (et encore moins une pipe, mais ça, c’est un autre débat …) :

    <?php
    class MyFactory {
        public static function getInstance($type = null) {
            switch($type) {
                case "a":
                    return new A();
                    break;
                case "b":
                    return new B();
                    break;
                /* etc. */
            }
        }
    }

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit … Je ne prétends pas du tout que le code ci-dessus relève d’une mauvaise conception. Ni que cette classe n’est pas une factory. Simplement, si l’on se réfère à la définition exacte du pattern Factory Method, on s’apercevra que l’on n’est pas en présence d’un pattern.

Pour autant, cela ne signifie pas que ce code mérite l’anathème, loin de là. J’évoquais tout à l’heure les principes d’une bonne conception objet, et parmi les bonnes pratiques, il est préconisé d’isoler ce qui varie (encapsulate what varies). Or c’est exactement ce que fait cette classe : elle isole en son sein un pan de code qui repose sur un embranchement (switch). De ce point de vue, ce code est parfaitement valide.

Noter que cette bonne pratique objet qui consiste à isoler ce qui varie est mentionnée parmi d’autres dans le livre Head First Design Pattern. Citons-en quelques-unes :

Mais nous aurons l’occasion d’y revenir …

Notre premier DP : la Factory Method

Introduction

Les principes d’une bonne conception objet recommandent de programmer pour des interfaces plutôt que des implémentations (c’est au demeurant un principe qui s’accommode très bien avec celui de l’injection de dépendance). Concrètement, cela consiste par exemple à privilégier des méthodes de classes qui acceptent en arguments des interfaces (ou classes abstraites) plutôt que des classes concrètes. Cela étant, même si l’on programme pour des interfaces, nous devons nécessairement nous résoudre à instancier des objets concrets pour que notre application s’exécute. Et c’est là qu’entrent en scène les design patterns de création, et notamment les deux Design patterns de Factory identifiés par le Gang of Four, à savoir la Factory Method et l’Abstract Factory.

Pour l’heure, intéressons-nous au premier de ces deux patterns de Factory.

Classification

La Factory Method est classée dans la catégorie des Design Patterns de création.

Définition

Define an interface for creating an object, but let subclasses decide which class to instantiate. Factory Method lets a class defer instantiation to subclasses

Cette définition peut paraître assez obscure à première vue, mais croyez-moi, le pattern est d’une affligeante simplicité.

Schéma

Le Design Pattern 'Factory Method'
Schéma du Design Pattern 'Factory Method'

Participants

On distingue sur le schéma ci-dessus les participants suivants :

Exposé de la problématique

    <?php
    class OrderHandler {
        public function orderProduct(Order $order, int $qty = 1): Product {
            $orderedProduct = new Product();
            $orderedProduct->setOrder($order);
            $orderedProduct->setQty($qty);
            // etc.

            return $orderedProduct;
        }
    }

La classe OrderHandler contient notamment une méthode orderProduct qui retourne un produit commandé après l’avoir instancié. Par rapport à notre schéma ci-dessus, OrderHandler correspondrait au Creator tandis que Product correspondrait à ConcreteProduct.

Nous pouvons craindre que cette classe OrderHandler et la classe concrète Product soient trop étroitement liées. En effet, que se passe-t-il si nous devons gérer d’autres types de produits (des produits matériels, mais aussi des prestations de services par exemple) ? Dans son état actuel, la classe OrderHandler nous lie trop fortement à la classe Product. Nous avons notamment enfreint plusieurs recommandations :

Il est possible qu’en l’état actuel de l’application, ce code fasse parfaitement l’affaire. Mais il est préférable de rendre son code ouvert aux évolutions, et c’est particulièrement vrai lorsque l’on développe des services destinés à être consommés par des tiers (librairie open source par exemple) ou bien des classes métiers dont les spécifications sont susceptibles d’évoluer fréquemment.

Le design pattern Factory Method à la rescousse

Nous allons à présent modifier notre classe OrderHandler pour nous rapprocher du pattern :

    <?php
    class OrderHandler {
        public function orderProduct(
            Order $order,
            int $qty = 1
        ): OrderableInterface {
            $orderedProduct = $this->createProduct();
            $orderedProduct->setOrder($order);
            $orderedProduct->setQty($qty);
            // etc.

            return $orderedProduct;
        }

        public function createProduct(): Product {
            return new Product();
        }
    }

Les modifications apportées consistent à :

Commentaires

On note tout d’abord, comme le laisse deviner la classe OrderHandler, que le pattern Factory Method est souvent implémenté par des classes dont la création de produit n’est pas la principale responsabilité ; ici OrderHandler est une classe métier qui ne se contente pas d’instancier un produit ; elle est par exemple plus riche fonctionnellement que la classe MyFactory que j’avais présentée tout à l’heure.

En résumé, et comme son nom l’indique, le pattern Factory Method consiste tout simplement à déporter dans une méthode dédiée l’instanciation de l’objet attendu. Cette méthode se résume finalement à un simple return new Product();. Concept d’une extrême simplicité mais qui nous permet d’obtenir une classe ouverte à l’extension, en permettant le cas échéant à ses enfants d’instancier un autre type.

Design patterns voisins

Il existe un autre Design pattern Factory, plus riche que le design pattern Factory Method car il implique plus de participants (mais il n’est pas nécessairement plus compliqué pour autant) : l’Abstact Factory. Il y a fort à parier qu’il fasse l’objet du prochain article de cette série consacrée aux Design Patterns.